Waouh ! Depuis 2013 ça marche. Mais bon le monde bouge :
° z-Wave+
° Remontée de la consommation électrique.
° Passage de Vera3 vers une VeraEdge UI7.
° Et surtout ce n'était pas vraiment fini.

Alors ! On y retourne ...

 

Préambule

Si vous vous souvenez, dans l'épisode [3] j'avais cela sinon voir ici

Pour tout dire Madame avait quelques réticentes à s'approcher lorsqu'il s'agissait du montage précédent. Bon ... Il faut bien reconnaitre que l'aspect WAF ne sautait pas aux yeux :-(
Tout cela pour arriver à une de ces deux propositions à gauche sans perceuse ni fer à souder, à droite avec :

Utilité :

Dans une installation électrique la production d'eau chaude constitue le deuxième poste de dépenses après le chauffage. Ce montage répond de manière élégante au problème.
L'idée :
° Mettre en route de manière automatique, pendant les heures creuses (HC) chaque jour où nous sommes présents.
° Pouvoir forcer (Proposition 2) à tout moment le chauffage de l'eau (Retour de vacances, arrivée d'invités ...)

Ici le ballon est autonome (non couplé à un système de chauffage).

Fonctionnement :

Notre installation ne comporte pas de relai automatique (HC/HP). En me rendant sur ce site je m’aperçois que dans tous les cas, nous sommes en heures creuses de 02:00 à 06:30. J'ai donc créé une scène qui va chauffer de 02:30 à 04:30 chaque jour de la semaine. Cette durée est à adapter afin de maintenir une eau à 60° pour éviter la légionellose.

Réalisation :

Rassurez-vous y-a pas besoin de grand chose enfin presque! Cherchez l’intrus :

Même pas peur, je continue alors, il y a :

Proposition 1 :
° Un boitier rail-din de type Eaton KLV-TC-4 ou tout autre disponible en GSB.
° Un disjoncteur 20A.
° Un contacteur de 20A.
° Un module Fibaro FGS-223.
° Un chouia de Wago (oubliés sur la photo).

Proposition 2 :
° Ajouter le bouton poussoir un fer à souder, de l'étain et de la gaine rétractable.

Bien-sûr il va falloir inclure le FGS-223 sur votre box, sur la Vera c'est fastoche car elle reconnait pas mal de modules lors de l'inclusion : Allez dans "Add Device" puis "Generic Device" Après trois clics sur le bouton B vous devriez obtenir :

Le bouton maître et les deux actionneurs (S1 et S2). A renommer selon vos souhaits. Mais ... Je rêve quid du deuxième relai ? Après recherche c'est un bug Vera :(  Heureusement que j'en ai pas besoin pour ce projet.

Pré-Câblage

Sur la gauche  le disjoncteur, le contacteur en visu et le Fibaro collé définitivement à l'aide d'un double-face.
Sur la droite l'ajout de Wago collés et indication du futur câblage.

On câble la terre et le disjoncteur (partie gauche) on ajoute le conjoncteur partie droite
° Sortie N du disjoncteur sur entrée 1 du contacteur et sortie 2 du disjoncteur sur entrée 3 du contacteur.
° Phase du Fibaro sur borne 3 du Wago du haut.
° Sortie Q1 du Fibaro sur entrée A1 du contacteur.
° Sortie neutre sur entrée A2 du contacteur et sur entrée N du Fibaro via le Wago du bas

 

si vous optez pour la proposition 2 il faudra couper la pièce en plastique sur la droite afin d’accueillir l'interrupteur manuel.

Test :

Avant d'aller me peler dans la buanderie je vais pré-câbler ce montage et le tester :
C'est le moment ou jamais de prévenir. Sérieux ça ne mange pas de pain mais pensez à vous et à vos proches.

 

Il suffit de raccorder l'entrée N et 1 du disjoncteur au secteur et les sorties 2 et 4 du contacteur à l'ampoule. On voit que le contacteur dispose d'un visuel mécanique en son milieu (Rouge --> Allumé).

Proposition 2

Alors là fastoche, il va falloir percer un trou d'un diamètre idoine par rapport à l'interrupteur choisi. Rien de plus simple voici le script utilisé en langage lmet :

function Perce_Trou (Diam as Integer)
do {
perce Diam
done}
end function

Je déconne ;-) en 2017 il faut une bonne vieille perceuse un forêt du bon diamètre ou une fraise et une bonne dose de courage. Il n'y aura ensuite qu'à sortir son fer à souder et à effectuer les soudures. En images ci-dessous.

Encore un peu de matos que nous avons tous (enfin presque):

Deux images du câblage de l'interrupteur :
Repérez à l'aide d'un Ohmmètre la sortie NO (Normalement ouvert de l'interrupteur). Ici j'ai choisi un interrupteur avec voyant. La sortie Q1 du Fibaro va donc envoyer la phase au voyant.

Conclusions

Bilan mitijé

Coté Fibaro --> Ok :
° Même si le module prend un peu d'embonpoint la connectique est vraiment meilleure, on peut facilement mettre deux fils d'1,5 mm² dans une même fiche.
° On perd la possibilité de raccorder le module en contact sec ce qui dans la plupart du temps n'était pas souhaitable.

Coté Vera --> ça pêche :
° Sortie 2 du Fibaro non gérée :(
° Alors que la sortie 1 est bien gérée l'interface indique un message d'erreur.

Reste à attendre une hypothétique mise à jour.

Coté WAF --> Bof :
Madame hésite encore à forcer la chauffe en appuyant sur l'interrupteur manuel ... C'est abuser mais faut dire que le "clac" lors de la commutation du contacteur s'entend bien ;)